pamplemousse

Translation of SCP-264-FR (In Progress)

WHAL-%C3%A9picentre.PNG

SCP-264-FR instance (confined and photographed via the Octopus Protocol).

Object #: SCP-264-FR

Threat Level: Orange

Object Class: Keter

Special Containment Procedures: The keyword "whale" (and all existing synonyms of "cetacean" and its subspecies) associated with the word "sky" (and all existing synonyms) in the same message on any type of social media or instant messaging system is to be registered in the automatic alert system of MTF Delta-0 ("Men in Black"). Tout cas d'implication avérée de SCP-264-FR doit immédiatement être triangulé et localisé ; toute source d'exposition à SCP-264-FR (photo, message, etc) doit être supprimée dès que possible ; l'ensemble des civils exposés à SCP-264-FR par quelque moyen que ce soit (contact visuel direct, photo, message, bouche à oreille, etc) doit être isolé et des Amnésiques de catégorie A doivent leur être administrés. Dans le cas d'un potentiel Scénario EK1, toute autre méthode visant à limiter l'exposition de civils supplémentaires à SCP-264-FR peut être appliquée, à la discrétion des Forces d'Intervention mobilisées sur place.

Tout cas d'implication avérée de SCP-264-FR où SCP-264-FR se trouverait encore sur les lieux de l'incident doit faire l'objet d'un contact immédiat d'un membre du personnel de niveau 4 possédant l'accréditation "Pieuvre", afin que celui-ci prenne des mesures appropriées, fasse intervenir la Force d'Intervention Mobile dite "FIM" et déclenche l'application du Protocole Pieuvre.

Circulaire Interne (10/08/10) : The Octopus Protocol et l'accréditation lui étant associée autorisent l'utilisation d'un dispositif classifié permettant de "recruter" une Force d'Intervention Mobile improvisée, dite FIM, parmi la population civile. Les sujets "recrutés" par le dispositif reçoivent des instructions mentales pour des tâches spécifiques auxquelles ils doivent se conformer (récupération, manipulation, déplacement et confinement d'objet anormal, généralement). Les sujets "recrutés" sont relâchés par le dispositif une fois ces tâches spécifiques effectuées, et n'en gardent pas de souvenir. Le Groupe d'Intérêt "Némo et le Nautilus" concevant généralement des objets anormaux ne pouvant ou ne devant pas être manipulés par des individus travaillant en connaissance de cause pour la Fondation SCP, le Protocole Pieuvre est presque exclusivement déployé dans le cadre du confinement des objets créés par ce Groupe d'Intérêt.

The Octopus Protocol relies on a dispositif mémétique créant une puissante compulsion chez les sujets "recrutés" et leur laissant généralement des séquelles cérébrales après utilisation, toute information supplémentaire n'est accessible qu'aux membres du personnel de niveau 4 possédant l'accréditation "Pieuvre".

Description : SCP-264-FR is an manmade mechanical bird, composed of non-anomolous metals, measuring 10 centimeters high, weighing about 150 grams, and capable of serving as the epicenter of a specific three-dimensional projection with anomalous properties.
Le démontage et l'analyse, via le Protocole Pieuvre, d'une des instances récupérées a révélé un mécanisme d'horlogerie complexe, permettant le battement des ailes et des changements de direction, mais ne pouvant pas faire office de matériel de projection tridimensionnelle, et ne possédant aucune source d'énergie visible permettant de l'alimenter. Le mécanisme en lui-même est de nature non-anormale, mais se répare de manière autonome après tout dommage ou tout démontage subi par l'objet, dans un délai proportionnel à l'ampleur des dommages subis (par exemple, un démontage complet sera suivi d'une auto-réparation de 24h).

SCP-264-FR, en tant qu'objet anormal élaboré par le Group of Interest "Némo and the Nautilus" visant spécifiquement et explicitement à nuire à la Fondation, a été conçu par ses auteurs de manière à ne pas pouvoir être confiné via des méthodes de confinement conventionnelles. Tout individu considéré comme "un employé de la Fondation" par l'objet (en pratique, toute personne agissant en connaissance de cause dans l'intérêt de la Fondation) est incapable de percevoir SCP-264-FR de quelque manière que ce soit (visuelle, auditive, tactile, etc), excepté en visualisant un enregistrement réalisé par un civil n'étant pas considéré comme "an employee of the Foundation" par l'objet. Cette propriété s'étend aussi à toute projection tridimensionnelle générée par l'objet.

WHAL-1.PNG

Projection emitted by SCP-264-FR, photographed by a civilian 21/05/2016.

SCP-264-FR sert d'épicentre à un danger-info et danger-sensitif visuel, se présentant sous la forme d'une projection aérienne animée complexe en trois dimensions, prenant généralement l'apparence d'une baleine d'espèce variable (des marsouins, un orque et un narval ont aussi pu être observés). Cette projection évolue dans le ciel en imitant les mouvements natatoires de l'espèce animale en question, avant de disparaître au bout d'environ deux heures.

Tout individu civil (n'étant pas considéré comme "un employé de la Fondation" par l'objet) observant directement ou indirectement SCP-264-FR (ou se le faisant décrire par une autre personne, un texte écrit ou un message enregistré plus de deux (2) minutes) subira un violent mal de tête, l'apparition d'une sensation de flash lumineux, et des manifestations telles qu'une sensation de difficultés respiratoires et des palpitations. Ces symptômes s'arrêteront complètement après dix (10) minutes, après quoi le sujet sera entièrement convaincu d'être en réalité le "Chercheur P. Aronnax, spécialiste des anomalies biologiques marines, travaillant pour la Fondation SCP".
Tous les sujets atteints pensent alors avoir "retrouvé la mémoire" et considèrent leur identité réelle comme fabriquée de toutes pièces après leur "amnésie". Cette conviction s'accompagne d'une hallucination persistante (s'appliquant à la vision directe ou indirecte de leur propre corps) donnant à tous les sujets, quel que soit leur genre ou leur sexe initial, l'impression d'être un être humain masculin caucasien de 39 ans aux cheveux bruns bouclés coupés court.
La totalité des individus civils affectés par les effets de SCP-264-FR croyant chacun être le "Chercheur P. Aronnax", il arrive que des rixes éclatent entre les sujets, chacun voyant les autres sujets affectés comme autant d'imposteurs.

Près de 10% des sujets atteints acquièrent également et instantanément, par un biais inconnu, la connaissance de l'emplacement du Site de la Fondation le plus proche du lieu d'apparition de SCP-264-FR, et estiment tous devoir retourner à "leur Site" de toute urgence, pour avoir des explications sur ce qui leur est arrivé. Cette connaissance s'étend également au nom de plusieurs employés présents sur le Site concerné, à la configuration des lieux, et aux mesures de sécurité mises en place.

L'ensemble des effets de SCP-264-FR peuvent être neutralisés au moyen d'Amnésiques de catégorie A. Voir le document 264-FR-AA-med pour plus de renseignements sur leur application pratique.

Jusqu'ici, et ce depuis sa première apparition le 06/08/2010, SCP-264-FR a été utilisé quatorze (14) fois par ses concepteurs, apparaissant à intervalles irréguliers au-dessus du centre d'importantes villes françaises, de manière apparemment aléatoire. Douze (12) instances ont été neutralisées et confinées grâce au Protocole Pieuvre. On ignore actuellement combien d'instances de l'objet sont encore en possession du Groupe d'Intérêt "Némo et le Nautilus" ou si celui-ci dispose des moyens d'en fabriquer de nouvelles.

Addendum 1 - Interview Transcript (Affected Individual)

WHAL-prototype.PNG

Possible SCP-264-FR prototype.

Addendum 2 - Extrait du Rapport d'Exploration du 19/04/16

Le 19/04/16, au cours de l'exploration par la FIM Lambda-4 ("Les Ornithologues") d'une ancienne zone industrielle en ████████ (France) ayant été portée à l'attention de la Fondation via un site d'amateurs d'exploration urbaine (plusieurs clichés datant de janvier 2010 mais mis en ligne en 2016 montrant clairement des entités aviaires métalliques de forme variée), un atelier clandestin abandonné de quinze (15) mètres carrés appartenant très probablement à un ou plusieurs membres du Groupe d'Intérêt "Némo et le Nautilus" a été découvert. Plusieurs outils, quelques objets inhabituels bien que de nature a priori non-anormale, le dessin d'une baleine, un possible prototype de SCP-264-FR et une note manuscrite déchirée (disant "Faire remonter : une mouette serait plus appropriée") ont été saisis sur place.
Malgré une surveillance ultérieure des lieux, rien n'y a été signalé depuis.

Le possible prototype de SCP-264-FR saisi sur place n'est pas articulé et ne présente aucun des effets anormaux de SCP-264-FR, excepté celui d'auto-réparation (la durée de réparation est cependant bien supérieure à celle de SCP-264-FR, allant jusqu'à 120 heures pour un démontage complet). L'objet a été classé comme Objet Anormal n°2016-811 et est actuellement conservé au Site Kybian.

WHAL-2.PNG

Projection emitted by SCP-264-FR, photographed by a civilian 13/09/2017 above the Rouen cathedral.

Addendum 3 - Incident of 13/09/2017

On 13/09/2017, in Rouen, France, an unusual instance of the three-dimensional projection of SCP-264-FR , in the form of a whale skeleton, est apparue au-dessus de la Cathédrale Notre-Dame de Rouen, sous les yeux de plus de mille deux cent (1200) touristes et habitants civils. L'incident a pu être maîtrisé et circonscrit à temps par MTF Delta-0 ("Men in Black") et par le déploiement du Protocole Pieuvre. L'instance de SCP-264-FR récupérée et confinée via le Protocole Pieuvre ne semblait différer en rien des autres instances récupérées précédemment ; cependant, il est à noter que les civils affectés et croyant être le "Chercheur P. Aronnax" étaient bien plus agressifs qu'à l'ordinaire. Une cinquantaine d'entre eux parvint à se rendre au Site ████, un site mineur construit autour d'un SCP Sûr intransportable situé dans un bâtiment à près de deux kilomètres du lieu de l'incident, et tentèrent d'y pénétrer par effraction en proférant des menaces diverses envers la sécurité, and frequently yelling "I know what you did" and "You stole my research". Affected civilian subjects were detained and given amnestics without additional incident.